PassionsAccueil

 
Biographie
TechniqueLiens
Me contacter


La Photo Les Voyages L'écriture


Espace

Ah ! Quel temps sublime. Aujourd’hui est un jour merveilleux. Je le sens. Déjà, de ma fenêtre, je peux voir le soleil étinceler de tous ses feux. Voir ses reflets sur les habitations environnantes. Il est vrai que ma positions sociale me permet d’avoir une fenêtre, avec vu sur l’extérieur. C’est plus dangereux, mais quelle merveille. Dire qu’il y en a qui ne verront jamais ce spectacle. Cette féerie. Mais revenons à l’instant présent. Plus que quelques heures, et enfin, je pourrais dire que je suis en congé. Je vais pouvoir revoir mes proches. Deux ans en externalisation, c’est long. Passionnant, mais long. Heureusement, dans la prochaine période, ma femme va pouvoir me rejoindre. Les enfants étant grand et surtout autonome, ils vont pouvoir se débrouiller sans nous. Peut être nous rejoindront ils dans la troisième période. Au moins Hugues, ses études devrait le lui permettre. Quand à Evelyne, cela dépendra de son futur conjoint. Ses qualifications ne lui laissent pas le choix. Quand à moi, je n’aurai pas le choix, après la cinquième période, je devrai choisir. Rester en externalisation, ou rentrer définitivement. Choix à faire en connaissance de cause, avec ma femme, martine. Mais accepterions nous de rester tout le reste de nos jours à ce régime ?

Au revoir à mon studio, un deux pièces très fonctionnelle. Une pièce principale, qui sert d’entrée et de séjour. La seconde, plus personnelle, de chambre. Pas de cuisine. Les repas sont préparés par l’office centrale. Du sur mesure, du moins dans mon cas. Pour les ouvriers, le choix est très restreint. Il est vrai que s’offrir du homard ou du fois gras n’est pas donnée, et moi même, je ne pourrais pas le faire tous les jours. Le mobilier est très fonctionnelle. Une table fixé dans le sol, avec quatre chaises de forme un peu avant gardiste donnée par le galbe de leur dossier et des pieds. De l’autre côté, un canapé, très confortable, couleur sable, d’un cuir maintenant un peu vieillot, avec une table basse, en bois, c’est dire la chance que j’aie, bois vernis, acajou et merisier je crois. Face au canapé, la télévision, ou plus exactement, l’écran de communication qui sert aussi de télévision.

Notre positions nous permet de recevoir toutes les chaînes existantes. Radio comme télé. Plus les nôtres. Soit environ, 2500 programmes visuels différents. Je suis loin de tous les avoir regardés. Personnellement, dans mes temps libres, je préfère lire, voire même, de temps en temps écrire.

Quand à la chambre, la pièce personnelle par excellence. La seule ou l’on est véritablement chez soi. La pièce qui prend forme selon nos goûts, nos envies. Dans mon cas, le lit est centrale. Oui, je peux tourner autour. Mais il n’est pas rond pour autant. Sur les murs, j’ai pu accrocher des tentures dans les teintes brunes tirant vers l’oranger, ça me rappelle les couchés de soleil au bord de l’océan. Drap assorti aux tentures.

Je sais, que dès que j’aurai franchi le seuil de mon studio, des ouvriers vont venir démonter et stocker tout ça. Ceci parce ce que je revient dans six mois. De même, ils réinstalleront le tout dans mon nouvelle appartement, quand je reviendrai avec ma femme..


Maintenant, si jamais ces idées vous interesse et que vous souhaitez les reprendre, merci de me le faire savoir.





 Accueil Passions Biographie Technique Liens Me contacter